Le brossage

Un bon brossage quotidien entretient la fourrure de votre chien, élimine les poils morts, permet d’éviter la formation de nœuds, évite trop de moutons dans la maison.

Le brossage permet également de vérifier qu’il n’a pas de tiques, de lésions ou de petites blessures.

Faites-en un moment privilégié avec votre chien et si vous manquez de temps, deux fois par semaine c’est très bien. Vous pouvez utiliser une brosse avec une carde d’un côté pour le sous-poil.

Cela parait rébarbatif mais c’est un vrai moment de complicité avec votre chien.

Le shampoing

Utilisez un shampoing adapté au Golden Retriever. Même les shampoing pour bébés sont trop agressifs.

Ne le lavez pas trop souvent, une fois pas mois au très grand maximum et s’il en a vraiment besoin.

Le Golden est parfois sujet à la peau sèche et aux pellicules. Dans ce cas utilisez un shampoing de type Sebolityc  de chez Virbac.

Attention à ses oreilles, même si le Golden est un chien qui adore nager, ses oreilles sont fragiles et il peut faire des otites. Évitez de laver votre chien non démêlé au préalable car l’eau rend les nœuds beaucoup plus difficile à défaire.

Les oreilles

Nettoyez-lui les oreilles une fois par semaine avec une solution auriculaire pour chien.

Coton tige prohibé.
Votre vétérinaire vous conseillera et vous montrera comment faire sans lui faire mal.

En cas de mauvaise odeurs ou de sécrétions foncées, emmenez-le chez le vétérinaire.

Les yeux

Habituez-le tout de suite à une inspection et des nettoyages réguliers avec une lotion nettoyante pour les yeux ou du sérum physiologique et des compresses.

Les griffes

Les griffes du chien ne sont pas rétractiles, par conséquence elles sont toujours en contact avec le sol. Elles s’usent donc naturellement cependant, l’usure peut ne pas être suffisante. Votre vétérinaire pourra y remédier lors des visites annuelles.

Sinon, optez d’emblée pour un coupe-ongle spécifique, plus adapté à l’anatomie de votre chien. Vous pouvez en trouver chez votre vétérinaire ou en animalerie. Habituez votre chien le plus jeune possible à se laisser manipuler les pattes, et n’hésitez pas à vous faire aider par une deuxième personne, qui maintiendra la tête du chien en douceur et lui fera des câlins pour détourner son attention. Si votre chien n’est réellement pas coopératif, votre vétérinaire peut vous aider.

Le chien possède 5 griffes à chaque patte avant (4 doigts reposant sur le sol, et le pouce ou ergot, situé un peu plus haut) et 4 griffes à chaque patte arrière.

Vous ne ferez pas mal à votre chien si vous coupez au niveau de la partie translucide de la griffe. Couper au niveau de la partie rose (la matrice unguale) provoque douleur et saignements. Ceci peut arriver de temps à autre, la griffe ne s’infectera pas pour autant. Le saignement sera facilement maîtrisé par application d’un coton imbibé d’eau oxygénée pendant une à deux minutes sur la griffe.

Les tiques et la piroplasmose

Les tiques peuvent provoquer une maladie mortelle : la piroplasmose. La tique transmet cette maladie au chien, via sa salive anticoagulante injectée au moment d’aspirer le sang de l’animal. Cette salive abrite les parasites de la piroplasmose, qui se propagent alors dans les globules rouges qu’ils font éclater en s’y multipliant, provoquant une anémie. Les reins et le foie se retrouvent également intoxiqués par les déchets des globules rouges.

Les symptômes

Si votre chien est abattu, fiévreux, sans appétit, a des crises de vomissement, si son urine est foncée (couleur thé), amenez-le tout de suite chez le vétérinaire. C’est une question d’heures !

La protection

Pour protéger votre chien des tiques, puces, poux, œufs et larves, vous pouvez opter pour « FrontLine Combo » en pipettes. Lorsque votre chien sera adulte, préférez les boites de 6 pipettes, plus économiques. Attention à acheter la boite selon le poids du chien.

Habituez les membres de la famille à repérer les tiques lorsqu’ils font des caresses. Si l’on ressent une petite bosse, il faut tout de suite regarder si c’est un tique. Si vous détectez la présence d’une tique, pas de panique ! Tout d’abord, si votre golden a été traité de façon préventive, la tique a réussi à se fixer mais ne va probablement pas tarder à mourir. Il est tout de même préférable de l’enlever immédiatement.

Il est important d’enlever la tique entièrement. Il faut vous équiper d’une pince ou d’un crochet spécial, qui vous permette de saisir la tique en douceur, de la faire tourner lentement sur elle-même pour qu’elle lâche elle-même la peau de votre golden. Ainsi son rostre et sa tête ne resteront pas plantés. Un arrachement brutal provoque l’émission d’un toxique de la part de la tique, qui irritera longtemps le chien et l’emplacement de la morsure deviendra un kyste autour du rostre, pour des années.

Les chiens peuvent avoir des tiques malgré le traitement préventif rigoureux. C’est souvent le résultat de promenades dans les bois. Les enlever avec la pince ne pose généralement pas de problème.

Voir sur You Tube comment retirer une tique à son chien

Vermifuge

Votre chiot est vermifugé à 2 semaines, à 4 semaines, à 6 semaines et à 8 semaines. Il doit impérativement être vermifugé à 10 semaines. Vous devrez le vermifuger tous les 15 jours jusqu’à 3 mois, puis tous les mois jusqu’à 8 mois. Par la suite et jusqu’à la fin de sa vie, vous devrez le vermifuger tous les 6 mois. Si vous avez de jeunes enfants, des chats ou si votre chien est en contact fréquent avec d’autres chiens, vermifugez-le tous les 3 ou 4 mois. Votre vétérinaire vous conseillera un vermifuge adapté.

Vaccins

Votre chiot a été vacciné contre la maladie de Carré, l’Hépatite, la Parvovirose et l’agent Parainfluenza. Vous devez faire faire la 2éme injection 3 à 6 semaines après la première.

Évitez les lieux publics souillés et les chiens inconnus pendant les deux semaines qui suivent cette deuxième injection, jusqu’à qu’il soit bien immunisé contre toute contagion. Mais n’hésitez pas à voir vos amis propriétaires d’un chien bien dans sa tête et en bonne santé, cela fera le plus grand plaisir à votre chiot. Ne le posez pas par terre dans la salle d’attente du vétérinaire, trop de chiens malades sont passés là avant lui ! Si vous emmenez votre chiot à l’école du chiot, à 3 mois révolus, il vous sera sans doute demandé la primo-vaccination parainfluenza, qu’il aura reçu à 7 semaines et demi, et le pneumodog, contre la toux du chenil.

Attention à ses articulations jusqu’à 6/7 mois

Jusqu’à 6 / 7 mois, ne fatiguez pas votre chiot par des exercices physiques trop importants ou prolongés. Évitez qu’il saute ou qu’il se dresse sur ses pattes arrières. Les escaliers ou les longues marches devront attendre que ses os et ses articulations soient bien solides. Par contre la natation ne peut que lui faire du bien. Surveillez son embonpoint. Les articulations d’un chiot en surcharge pondérale souffrent énormément.

source : GoldensbluebaratSociété Centrale Canine – Karine Sanche, Docteur en médecine vétérinaire – EurovetoclicWanimo