1. COMMENT ÉDUQUER MON CHIOT

Et n’oubliez jamais : l’éducation du chien commence par celle du maître

Le Golden apprend vite et aime faire plaisir. En raison de son caractère sensible, il faut l’éduquer et non le dresser.
L’éducation du chiot doit être précoce, ferme, mais jamais coercitive et toujours sans violence.
Pas besoin d’élever la voix avec la méthode naturelle.

Il est fondamental de commencer le travail d’éducation dès l’arrivée du chiot dans sa famille d’adoption.
Votre chiot va apprendre par imprégnation au cours d’une courte période qui va de 3 à 20 semaines.
Durant cette période, son cerveau est en plein développement
Il sera d’autant plus réceptif aux apprentissages, qu’après avoir été séparé de sa mère et de sa fratrie, il sera naturellement à la recherche d’un référent.
Ce référent, ce sera vous, son nouveau maître.

2. EDUCATION DES ENFANTS (pour le bien du chiot)

Le respect de certaines règles élémentaires vous évitera des conséquences fâcheuses (morsures, chutes…)

Il faut apprendre aux enfants (les vôtres et ceux en visite) à ne pas :

  • déranger le chien qui dort ou qui mange
  • fixer le chien du regard
  • se précipiter vers lui ou le quitter en courant
  • “martyriser” le chiot- Ce n’est pas une peluche !
  • étreindre trop ce petit chiot qui peut se sentir étouffé et mal à l’aise.

Ne pas laisser les enfants sans surveillance avec un chien.

Avec les enfants, il faudra redoubler de vigilance.
Un chiot, et même un chien, ne reconnaît pas forcément d’em¬blée un enfant pour un humain :
il recherchera donc à se positionner hiérarchiquement par rapport à lui.
Il faut vraiment veiller à ce que les jeunes enfants ne restent pas seuls avec un chiot/chien et surtout ne soient pas tentés de faire montre d’autorité par mimétisme avec un adulte tant que vous ne connaissez pas les réactions de votre chiot/chien.

Ne laissez pas les enfants prêts de la gamelle, tant que vous n’êtes pas sûr des réactions de votre chien.

A savoir que les chiens dominés peuvent également grogner lorsqu’on approche de la gamelle, mais ils se retirent pour laisser la place au dominant très rapidement.
Ce sont généralement des chiens qui mangent très vite et qui ne laissent pas de restes (de peur que le dominant arrive et qu’il les empêche de manger).

3. PLEURS NOCTURNES DU CHIOT

De nombreux chiots pleurent les premières nuits dans leur nouveau foyer, en particulier lorsqu’ils avaient l’habitude de dormir avec d’autres chiots ou auprès de leur mère.
Plusieurs mesures pourront aider votre chiot à s’habituer à être seul et à l’aise la nuit.
Apprendre à un chiot à être indépendant à un stade précoce l’aidera à rester seul à la maison plus tard.
Votre nouveau chiot doit disposer de son propre panier ou de sa propre caisse (une caisse de transport ouverte peut aider certains chiots anxieux à se sentir plus en sécurité, plus confinés) ainsi que de jouets à mâcher et à câliner.
Pour faciliter cet apprentissage, il existe un produit efficace : ADAPTIL. Le diffuseur ADAPTIL disperse dans l’air de la pièce une copie synthétique de la phéromone naturelle que la chienne émet pour réconforter et rassurer ses chiots après la mise-bas et c’est est par conséquent la solution idéale pour aider votre chiot à s’adapter à son nouveau foyer et à diminuer les pleurs nocturnes.
Branchez un Diffuseur Adaptil à proximité du panier de votre chien ou mettez un Collier Adaptil à votre chiot dès votre arrivée à la maison (si vous ne l’avez pas déjà fait pour récupérer le chiot, en particulier en cas de trajet en voiture) pendant au moins quatre semaines pour l’aider à s’adapter à son nouvel environnement.
Avant de placer votre chiot dans le lieu où il va dormir, assurez-vous qu’il a eu la possibilité d’aller dehors et de faire ses besoins le plus tard possible avant d’aller vous coucher ou de quitter la maison.
Essayez de ne pas en faire trop avant de laisser votre chiot tout seul. Trop jouer avec lui ou être trop enthousiaste pourrait rendre la séparation plus difficile pour votre chiot.
Laissez-lui quelques jouets et/ou friandises et dites-lui calmement au revoir.

4. HYPER ATTACHEMENT OU ANXIETE DE SEPARATION

Une des causes les plus fréquentes d’abandon, voir d’euthanasie, du chien est une névrose d’abandon ou trouble du détachement appelée Anxiété de Séparation ou Hyper Attachement.

Cette Anxiété de séparation est un signe de détresse du chien qui s’exprime par des troubles divers du comportement.

Les conséquences peuvent être difficiles à supporter, tant pour le maître que pour le Chiot/Chien ou encore pour les voisins.

C’est pour cela qu’il est important de détecter et de soigner rapidement ce trouble du comportement.

Reportez-vous à « L’anxiété de séparation »

5. COMMENT CARESSER NOS CHIENS

Ils aiment beaucoup les caresses derrière les oreilles, à la gorge, sous le cou, au ventre, sur les flancs et les cuisses.

Mais, ils n’apprécient pas vraiment qu’on leur passe la main sur le crâne, le cou, et le garrot (partie au-dessus de l’épaule). C’est un geste de dominance qu’ils apprécient beaucoup moins.

Un chiot qui veut affirmer son autorité en grondant quand on le caresse doit être réprimandé, en le secouant par la peau du cou. (comme sa mère)

6. COMMENT PORTER UN CHIOT

Évitez de prendre votre chiot à tous moments et n’importe comment.
Un jeune chien doit beaucoup dormir aussi ne le dérangez pas sans cesse.
S’il est disposé à jouer, vous pouvez le saisir mais sans l’attraper par les pattes, il est très fragile et vous risqueriez de lui faire mal !  (pensez aussi à la dysplasie)
Pour le porter, passez un bras entre les 2 pattes avant du chiot et, avec l’autre bras, maintenez son corps contre vous. Ainsi il se sent en sécurité; car un chiot déteste sentir le vide au-dessous lui et s’il se débat vous allez le blesser.

7. JEUX (bon chien…)

Le jeu, c’est lorsque vous le décidez et non quand il le demande.
Même en jouant, l’homme reste le dominant.
Par exemple, en jouant avec une corde à nœuds : si chacun tire dessus de son côté, vous ne devez jamais céder au final. Même si c’est pour lui redonner quelques instants plus tard.
(Il faut savoir que le fait de tirer trop fort peut être mauvais pour la dentition)
Si le chiot commence à s’énerver, à partir de tous côtés, à mordre même légèrement : le réprimander et cesser le jeu.
N’oubliez pas : le chiot apprend par le jeu.

8. LA DESTRUCTION

Certains pensent que leur chien détruit pour se venger d’une punition qu’ils leur ont donnée ! »
Mais, le chien n’a pas l’âge d’un enfant de 6 ans.
Alors, comment pourrait-il être mesquin, pervers ou sadique alors qu’il n’est même pas rationnel ?
NON !!! le chien détruit car ce comportement lui est favorable, il ne cherche pas à vous faire du tort mais à se faire du bien !
S’il détruit c’est qu’il en tire un bénéfice… Quel bénéfice ? Une activité c’est mieux que l’ennui ! Une agression dirigée c’est mieux que de s’auto-mutiler ou d’agresser son maître De plus, cela lui permet d’obtenir une certaine attention.
Pour rééduquer, il faut punir le chien pris SUR LE FAIT et non après; cela lui retirera la satisfaction qu’il éprouve lors de la destruction.

Il est important de comprendre pourquoi le chien détruit Vérifier si c’est une manifestation du syndrome d’anxiété de séparation ?

Voir d’autres articles dans le dossier Golden Retriever dans Information (on y parle de la Propreté, de la Voiture, des Premiers ordres )